Six runkels en Amborie

retour

Commandez en ligne
Demandez un devis

Six runkels en Amborie
t. 3 : L'amour de mon ennemi

Texte, dessin : Shovel
Couleurs : Veronica Rosado
Bande dessinée tout public

56 pages | 22,5 x 31,5 cm | 561 g
Dépôt légal : 4ème trimestre 2008
Numéro ISBN : 978-2-917869-03-1
13 €

Dos de couverture : « On peut invoquer des légions entières, déplacer des mondes, créer des espèces et les dominer ! Bref, c’est un chouette bouquin !
– Hmm… Vous dîtes que c’est un… manuscrit ? Quelles sortes de mains ont bien pu écrire aussi régulièrement ? Aussi petit ? Et quel est cet étrange langage ?
– Bon, écoutez : moi, je vous file le bouquin pour votre collec’ et vous, vous m’aidez à régler mes problèmes ! Y a pas mal de monde qui s’ra jaloux de votre nouveau livre, vous savez, chez les collectionneurs !
– Il n’y en a pas d’autre exemplaire ? Vraiment ?
– Ben non, pas en Amborie, en tous cas, ça je peux vous le promettre ! Alors, vous m’aiderez ?
– Eeet… Comment espérez-vous que je puisse vous aider ? Je n’ai plus été un bellikus drako depuiiiis… fort longtemps ! Cela remonte à la saison des feuilles roses je crois, et....
– Pas grave ! Pas grave ! ça fait flipper, un dragon, de toutes façons !
– Alors, si ça fait flipper, je suppose que je puis vous être de quelque secours ! Marché conclu ! Je garde l’ouvrage !
– Super ! Je préviens les autres ! »

Ce qu'ils en pensent…

Le premier volet de cette série intitulée « Six runkels en Amborie » est paru fin 2006. Dès sa sortie, l’album a su trouver son public auprès des jeunes mais aussi des adultes amateurs de bandes dessinées. Présentée en janvier 2007 au Festival international d’Angoulême, Amborie est apparue comme une production de qualité professionnelle, se hissant au niveau exigé au plan international.
Livranoo.com

« Humour, baston, paysages grandioses et bestioles étranges sont au rendez-vous. À noter un changement dans la colorisation par rapport aux deux premiers tomes, réalisée par une équipe espagnole venue insuffler une dose de punch plus proche de l’héroïc fantasy façon Soleil… »
Sébastien Gignoux, Le Journal de l'île, 12 octobre 2008 > Lire l'article