Jours sombres chez les yaourts

retour

Commandez en ligne
Demandez un devis

Jours sombres chez les Yaourts

Texte, dessin, couleurs : Lou Lubie
Bande dessinée tout public

48 pages | 21 x 28,5 cm | 450 g
Dépôt légal : 1er trimestre 2011
Numéro ISBN : 978-2-917869-18-5
12,50 €

Coup d'œil : « A dix-huit ans, lou lubie s’envole de l’île de la Réunion pour poursuivre ses études en métropole. Elle emporte dans ses valises son petit personnage encore naissant : une demoiselle vêtue de jaune et haute comme trois citrons.
Rapidement, cette petite lubie s’étoffe, s’affirme et prend sa place, jusqu’à devenir le témoin sarcastique du monde qui entoure sa créatrice. Anecdote cocasse, situation insolite ou pensée saugrenue, tout passe par sa moulinette à bandes dessinées ! C’est ainsi que s’esquisse l’univers de Lou. Une famille restée à l’île de la Réunion, des études en game design (conception de jeu vidéo), la découverte de la France métropolitaine, mais aussi les petits riens de l’existence !…. »

Ce qu'ils en pensent…

Émigrée de sa Réunion natale, Lou Lubie croque avec espièglerie les scènes de son quotidien : coupe chez le coiffeur, drague à l'arrêt de bus, études en design ou parties de Mario Kart avec un papa retors. La jupe jaune poussin de son micro avatar virevolte du petit théâtre de la rue au canapé du salon, et les jeunes ados se retrouveront avec plaisir dans ces saynètes minimalistes. La jeune auteur aime aussi s'atteler à des initiatives ludiques, tel qu'un forum dessiné sur son site www.loulubie.fr
Lula bebop, Zoo le mag, n°29 > Lire l'article

(…) Et des rêves, Lou Lubie en a. Les petits riens sont prétextes à de grandes histoires améliepoulinesques qui s’achèvent toujours en plaisanterie. Lou rit de sa vie, de ces petites choses qui occupent celle d’une jeune étudiante en métropole.
Nicolas Bonin, Le Quotidien des jeunes, 16 février 2011 > Lire l'article

(…) Cette sombre histoire de yaourts, ce sont en fait des saynètes de la vie quotidienne, douces-amères, servies avec un humour de bon goût et un sens critique aiguisé. (…) Les carottes de Patagonie d'un certain Trondheim ne sont pas loin…
Stéphanie Buttard , Le Quotidien, 17 avril 2011 > Lire l'article